Vient de paraître

"La voie franco-sarde dans les relations internationales
Conventions, réglementations, tarifs. 1818 – 1851"

par Robert Abensur, Ouvrage relié, A4 en couleurs, 360 pages, prix public 50 € + 7 € de port
Ouvrage complètement bilingue français/anglais, illustré par plus de 260 lettres.

En 1815, sous la Restauration, la France a retrouvé ses frontières de 1790. Dès 1814, le royaume de Sardaigne (Savoie, Piémont et île de Sardaigne) est restauré et agrandi en 1815 par le rattachement de l’ancienne république de Gênes. La principauté de Monaco passe sous protectorat sarde. L’ouvrage étudie les relations postales entre les deux pays puis tout le transit qui passe par cet axe important en Europe. Côté sarde c’est toute l’Italie, le sud de l’Autriche, les îles Ioniennes, les cantons suisses du Tessin et des Grisons qui échangent avec la France et au travers d’elle avec le Royaume-Uni, les Pays-Bas, la Belgique, l’Espagne, le Portugal, Gibraltar et tous les pays d’outre-mer dont la correspondance embarque ou débarque sur les côtes atlantique et méditerranéenne de France ou par voie d’Angleterre. L’Italie est alors divisée en neuf États souverains (royaume de Sardaigne, grand-duché de Toscane, duché de Parme, duché de Modène, duché de Lucques, duché de Massa et Carrare, république de Saint Marin, États pontificaux et royaume des Deux-Siciles) et une province de l’empire d’Autriche : le royaume de Lombardo-Vénétie. Chacun possède ses habitudes postales, sa monnaie, ses unités de poids et ses tarifs postaux. Ils sont tous décrits avec précision dans les annexes qui offrent aussi les conventions, articles convenus, ordonnances, circulaires postales et tarifs qui régissent ces relations. L’ouvrage explique en détail la plupart des cas qu’il est possible de rencontrer avec les modes d’affranchissement et de taxation. Il contient la reproduction de plus de 260 lettres des plus communes aux plus rares toutes méticuleusement décrites. Il permettra aux collectionneurs de tous les pays intéressés par ces échanges de comprendre et de bien interpréter toutes les traces que les Postes ont laissé, souvent avec abondance, sur les lettres.Si cet ouvrage est consacré aux relations France/Sardaigne, il permet de s’initier aux méthodes d’échange et de taxation des relations européennes de cette époque. Il permettra aux collectionneurs de clarifier la compréhension de cette période de l’histoire postale, trop souvent négligée et pourtant si passionnante.

Un extrait à ce lien

 Vous pouvez télécharger le bon de commande prix public ou prix réservé aux abonnés à DOCUMENTS PHILATÉLIQUES.